blog

citations inspirées et inspirantes, Ecofeminisme, quantique

Eveillez la Déesse qui est en vous !

 

Le soufi regarda Giovanni dans les yeux.

” Sais-tu quelle est notre plus grande peur ?”

Il fut surpris par cette question et réfléchit quelques instants.

“La peur de mourir me semble-t-il”

Le vieillard demeura silencieux avant de poursuivre d’une voix à la fois légère et assurée :

J’ai longtemps cru cela. Et puis, au fil des années, une évidence m’est apparue. Aussi surprenant que cela puisse paraître, ce n’est pas de la mort que nous avons le plus peur… mais de la vie !

” De la vie ! sursauta Ibrahim interloqué. Aussi douloureuse puisse-t-elle être, la vie n’est-elle pas notre bien le plus précieux ? Nous nous y accrochons tous avec ferveur”

“Oui, nous nous y accrochons, mais nous ne la vivons pas. Ou plutôt, nous nous cramponnons à l’existence. Or exister est un fait. Mais vivre, c’est un art.”

“Que voulez-vous dire ? ” demanda Giovanni.

“Cette chose très simple : sans nous demander notre avis, Dieu nous a créés : il nous a donné l’Etre. Donc nous existons. C’est un fait et nous n’y pouvons rien. Maintenant il nous faut vivre. Et là, nous sommes tous concernés : car nous sommes appelés à devenir les auteurs de notre vie.

Telle une oeuvre d’art, nous devons tout d’abord la vouloir ; puis l’imaginer, la penser ; enfin la réaliser, la modeler, la sculpter, et cela à travers tous les événements, heureux ou malheureux, qui surviennent sans que nous y puissions rien.

On apprend à vivre, comme on apprend à philosopher ou à faire la cuisine. Et le meilleur éducateur de la vie, c’est la vie elle-même et l’expérience qu’on peut en retirer.”

“Je comprends cela. Mais en quoi avons-nous peur de la vie ?”

“Nous avons peur de nous ouvrir pleinement à la vie, d’accueillir son flot impétueux. Nous préférons contrôler nos existences en menant une vie étroite, balisée, avec le moins de surprises possible. Cela est tout aussi vrai dans les humbles demeures que dans les palais ! L’être humain a peur de la vie et il est surtout en quête de la sécurité de l’existence. Il cherche tout compte fait, davantage à survivre qu’à vivre. Or survivre, c’est exister sans vivre… Et c’est déjà mourir…”

Passer de la survie à la vie, c’est une des choses les plus difficiles qui soit ! De même est-il si difficile et effrayant d’accepter d’être les créateurs de notre vie. Nous préférons vivre comme des brebis, sans trop réfléchir, sans trop prendre de risques, sans trop oser aller vers nos rêves les plus profonds, qui sont pourtant nos meilleures raisons de vivre.

Certes tu existes, mon jeune ami, mais la question que tu dois te poser c’est : est-ce que je suis vivant ? ”

extrait de L’Oracle della Luna, de Frédéric Lenoir.

ET vous ? Vous sentez vous pleinement vivante ? Avez vous le sentiment de vivre Votre Vie ?

Sentez vous parfois des peurs ou des limitations à vos élans, à votre créativité, à votre déploiement ?

Si c’est le cas, je vous invite à profiter de l’été pour faire un petit bilan et à révéler la Déesse qui est en vous 🙂

Je vous offre une séance en ligne de transformation quantique pour débloquer une de vos problématiques phares. Une manière de découvrir en avant-première mon programme d’accompagnement des femmes…

Pour en savoir plus , cliquez ICI

 

Ayurveda

une invitation à mieux vous connaitre :-)

Bonjour à tous et à toutes 🙂

Jeudi 7 juin à 20h30, je commençerai une série de 3  d’ateliers sur l’Ayurveda en direct sur la webtélé Académie Nouvelle Vie. Des ateliers pratiques pour apprendre à mieux connaitre votre constitution, à mieux manger, et à utiliser vos 5 sens pour Nourrir votre vitalité 😉

Ci-dessous, le replay de la conférence que j’ai donné mercredi dernier et la possibilité de vous inscrire aux ateliers proposés 🙂

Vous pourrez à un tarif exceptionnel , depuis chez vous, profiter de mes conseils avisés pour changer votre mode de vie, et apprendre à utiliser intelligemment l’Energie qui est en vous !

Alors Bienvenue !!

Namasté

Chrystelle

Mettez fin à la fatigue chronique en apprenant à utiliser l’Energie qui est en vous grâce à L’Ayurveda – Chrystelle Henry

citations inspirées et inspirantes, Ecofeminisme

Le Réveil des Femmes :-)

femme arbre et lune
« La vie sauvage, et la femme sauvage sont toutes deux des espèces en danger. Au fil du temps nous avons vu la nature instinctive féminine saccagée. On l’a malmenée, au même titre que la faune, la flore et les terres sauvages » pose d’emblée la psychanalyste américaine jungienne Clarissa Pinkola Estès, en introduction à son ouvrage « Femmes qui courent avec les loups »paru en 1992, devenu depuis un best-seller.
Un message plus que jamais d’actualité, comme en témoigne une nouveau courant, l’éco-féminisme, retissant la trame entre les femmes et la nature, l’écologie et le féminisme, et qui pourrait bien amorcer un changement majeur. Apparu en 1974, sous la plume d’une française Françoise d’Eaubonne, amie de Simone de Beauvoir, l’Eco-féminisme fait des émules : Dr Vandana Shiva, emblème de la révolution écologique en Inde, Marie Mies, professeure émérite de sociologie, l’américaine Rachel Carson, lanceuse d’alerte sur les risques phytosanitaires pour la santé, les femmes du mouvement Chipko Andolan, scientifiques, juristes, paysannes… chacune relaye un dialogue singulier déjà présent, si on prend le temps de s’y attarder, au cœur des traditions ancestrales.

femmes arbre villageoises indiennes protégeant leurs arbres contre l’exploitation destructrice d’une multi-nationale américaine dans les années 70…

Quels sont les liens entre les femmes et la Terre Mère ? Comment cette alliance va –t-elle agir sur la mutation ? Pourquoi et comment les valeurs féminines doivent-elles s’épanouir dans nos sociétés ?
Continue reading “Le Réveil des Femmes :-)”

citations inspirées et inspirantes

Du bon usage des crises


« J’ai gagné la certitude que les catastrophes sont là pour nous éviter le pire. Et le pire, comment pourrais-je exprimer ce qu’est le pire ? Le pire, c’est bel et bien d’avoir traversé la vie sans naufrages, d’être resté à la surface des choses, d’avoir dansé au bas des ombres, d’avoir pataugé dans ce marécage des on-dit, des apparences, de n’avoir jamais été précipité dans une autre dimension. Les crises, dans la société où nous vivons, elles sont vraiment ce qu’on a encore trouvé de mieux, à défaut de maître, quand on n’en a pas à porté de main, pour entrer dans l’autre dimension. Dans notre société, toute l’ambition, toute la concentration est de nous détourner, de détourner notre attention de tout ce qui est important. Un système de fils barbelés, d’interdits pour ne pas avoir accès à notre profondeur.
C’est une immense conspiration, la plus gigantesque conspiration d’une civilisation contre l’âme, contre l’esprit. Dans une société où tout est barré, où les chemins ne sont pas indiqués pour entrer dans la profondeur, il n’y a que la crise pour pouvoir briser ces murs autour de nous. La crise, qui sert en quelque sorte de bélier pour enfoncer les portes de ces forteresses où nous nous tenons murés, avec tout l’arsenal de notre personnalité, tout ce que nous croyons être.
Continue reading “Du bon usage des crises”

citations inspirées et inspirantes

Prendre soin de soi


Prendre soin de soi, c’est construire une vie dont on ne ressent pas le besoin de s’échapper.
Ca signifie souvent regarder droit dans les yeux échecs et déceptions. Ce n’est pas rassasier ses désirs immédiats. C’est lâcher.
C’est choisir du nouveau. C’est décevoir certaines personnes. C’est faire des sacrifices pour d’autres. C’est vivre autrement. C’est se laisser être normal, ordinaire, pas exceptionnel…
Prendre soin de soi ne se vend pas ni ne s‘achète. Si on dépense beaucoup dans ce domaine c’est parce qu’on est coupé de ce que ça veut réellement dire : s’auto-éduquer et faire des choix pour être bien dans la durée. Ca implique un effort de re-programmation de ce que l’on a, de manière à ce que le quotidien devienne quelque chose qu’on ne cherche plus à fuir…mais que l’on habite
 
Source: https://thoughtcatalog.com/brianna-wiest/2017/11/this-is-what-self-care-really-means-because-its-not-all-salt-baths-and-chocolate-cake/
 

Spiritualité

Être authentique à l’infini que Je SUIS…

   
TA TERRE ATTEND l’OFFRANDE…de toi même
Beaucoup croient comprendre et s’enferment dans de soi-disant compréhensions spirituelles, peu font le choix d’être ouverture, peu font le choix de l’innocence qui accepte de s’ouvrir à l’infini et de déposer les habitudes désuètes avec toujours plus de discernement.
Car l’invitation est bien au discernement. La porte s’est ouverte et peu font le choix de l’ouverture.
Peu font le choix de s’incliner, de se taire et de se laisser remplir ou imprégner de cette énergie radicalement neuve. Personne ne connaît encore le mode de fonctionnement en harmonie avec cette énergie.
Beaucoup croient savoir et comprendre. Et merveilleuse est l’innocence de ces quelques-uns  qui choisissent d’écouter.
Continue reading “Être authentique à l’infini que Je SUIS…”

Ayurveda, massage, Santé et Bien-être, yoga et ayurveda

Stage d'initiation à l'Ayurveda et au massage Abhyanga

       
Si vous avez envie de découvrir l’Ayurveda et ses bienfaits au quotidien et apprendre à devenir votre propre médecin en appliquant des principes simples issus d’une science millénaire…alors ce stage est fait pour vous !
stage d’initation à l’Ayurveda et au massage Abhyanga les 16-17 décembre à Le Perreux sur Marne (94)
Ouvert à tous et à toutes, sans pré-requis, je vous propose de pratiquer simplement l’art de vivre pendant 2 jours et de rentrer chez vous en ayant appris comment masser, comment cuisiner et comment rythmer votre quotidien de façon à retrouver votre énergie 🙂
Je vous invite à consulter le programme ici
“Ctte formation fut pour moi un enrichissement inestimable, dans un rythme soutenu, tout en souplesse en largesse de cœur et d’âme, dans une chaleur inconditionnelle et une écoute de toutes les vécus et  interrogations de chacun et chacune.
Une immersion progressive, douce, par une femme soucieuse de nous accompagner pas à pas, dans notre expèriencing du massage abhyanga dans le don et le recevoir.  Trois jours complets dans une atmosphère bienveillante, venant approfondir les sillons de nos chemins de vies.
Mon vécu personnel fut transcendantal, j’ai pu relier mes connaissances instinctives, intemporelles, livresques, une flamme déjà présente a grandit en moi, avec force et tranquillité.
Un grand merci à toi Chrystelle et à chacune des personnes présentes, toutes authentiques et  généreuses – Alexandra ( psychologue)

 
N’hésitez pas à me contacter pour plus d’infos 😉
Namasté
Chrystelle
 

Santé et Bien-être

L'eau que vous buvez est primordiale pour votre santé



bonjour à tous et à toutes
Si vous connaissez les travaux de Mr Emoto (chercheur japonais), alors je ne vous apprendrais rien si je vous dis que nous sommes constitués de 70% d’eau et que en tant que tels, comme l’eau, nous recevons des informations vibratoires en permanence 🙂
Emoto nous a montré grâce à  la photographie au microscope de l’eau ( congelée ) que l’eau transportait et recevait des informations vibratoires. Des expériences scientifiques ont été menées et on a pu observer que les cristaux changeaient d’aspect en fonction des informations ( sonores , minérales , magnétiques ) que l’eau recevait.
Par exemple sur cette photo (ci-dessous) , l’eau à été soumise au rayonnement electo-magnétique d’un téléphone portable…observez à quoi ressemble l’image prise ensuite au microscope .

La même eau a été ensuite informée d’une prière qui se composait des mots ” Amour ” et “Gratitude”…voici l’image que nous obtenons à droite  :

Emoto a obtenu de magnifiques photos de cristaux d’eau sous l’influence de mots positifs ( Bonheur, Joie , Paix) …dignes des eaux de montagne les plus pures.
Continue reading “L'eau que vous buvez est primordiale pour votre santé”

citations inspirées et inspirantes, Spiritualité

Il n'y a pas de mort…

IMG_2267.PNG
Il n’y a pas de mort. Les étoiles ne s’inclinent sur l’horizon
Que pour se lever sur un autre rivage,
Et dans les cieux auréolés,
Elles scintillent pour toujours.
Il n’y a pas de mort. Les feuilles de la forêt ne tombent
Que pour animer l’air invisible;
Les rocs ne se désagrègent
Que pour nourrir les mousses qu’ils portent.
Il n’y a pas de mort. La poussière que nous foulons aux pieds
Se transformera sous les ondées d’été
En grain doré, en fruit sucré,
En fleurs irisées des teintes de l’arc-en-ciel.
Il n’y a pas de mort. Les feuilles ont beau tomber
Les fleurs se faner et disparaître,
Elles attendent simplement que passe l’hiver glacé
Pour sentir à nouveau l’haleine embaumée de mai.
Il n’y a pas de mort. Et bien que nous pleurions
Les formes belles et familières
Des êtres tendrement aimés
Arrachés à nos bras démunis,
Bien que le coeur brisé, sous des vêtements de deuil,
Nous ayons conduit silencieusement
Leurs cendres froides dans le lieu du Repos
En nous répétant: « Ils sont morts! »
Non! Ils ne sont pas morts. Ils n’ont fait que passer
Par-delà les brumes d’ici-bas qui nous aveuglent
Vers une vie nouvelle, plus riche de possibilités,
Dans des sphères plus sereines.
Ils ont abandonné leur vêtement d’argile
Pour revêtir une parure radieuse.
Ils ne sont pas partis dans des lointains perdus.
Ils ne sont pas « perdus. » Ils ne sont pas « partis. »
Bien qu’invisibles à nos yeux mortels,
Ils sont toujours ici. Toujours ils nous chérissent,
Nous, leurs aimés qu’ils ont quittés.
Ils ne nous oublieront jamais.
Sur nos fronts enfiévrés nous sentons par instant
Leur frôlement très doux, tout comme une caresse,
Notre esprit les perçoit, notre coeur
Est réconforté et retrouve son calme.
Toujours présents, bien qu’invisibles,
Les esprits immortels de nos aimés demeurent
Car l’Univers de Dieu est Vie.
Il n’y a pas de mort.
Max Heindel

citations inspirées et inspirantes

La Vie n'a pas de sens :-)


La panique, l’angoisse, le désespoir,… n’ont pas à être évités…
Ces sensations ne te veulent aucun mal, elles veulent simplement te dire quelque chose.
Et pour entendre ce qu’elles ont à te dire, il suffit de rester avec elles, de les laisser vivre en toi, de les sentir profondément, d’être présente à elles.
Qu’est-ce que ces sensations, ses émotions te crient ? …
« La vie n’a pas de sens »
En effet, elle n’en a pas ! Elle ne va nulle part et n’a pas de direction.
Le mental n’est pas confortable avec cette idée parce que, lui, ne fonctionne qu’avec le sens qu’il peut donner. Sa survie ne dépend que des projections, des buts, des objectifs, … prévus dans le futur et qui finalement ne font que donner du sens à son propre fonctionnement.
Il fait cela, car il suggère que le bonheur ou la paix se situent dans le futur, quelque part au loin et suite à l’atteinte d’un but quelconque. Or, il n’en est rien, c’est un leurre !
Tu peux en avoir la preuve en regardant ton expérience de plus près. Toute ta vie, tu as atteint (et chercher à atteindre) des objectifs et c’est bien parce qu’il y avait l’espoir d’être plus heureux après, non ?
Et pourtant, c’est tout l’inverse. Il arrive toujours un moment dans la vie où on peut voir que même si tous les objectifs sont atteints, le bonheur n’est pas là. Le constat de cette évidence est souvent fatal et c’est ce qui engendre toutes ces émotions et sensations désagréables.
Ce qui s’écroule et qui a peur, ce n’est donc simplement que la croyance dans le sens que ton mental a donné à ta Vie.
La vie EST son propre sens, vivre est le seul sens. Elle ne demande aucune réalisation ou atteinte particulière pour être et se goûter pleinement. La paix est ce qui est toujours là quand la recherche d’accomplissement s’arrête. Lorsque l’on ne cherche plus rien, quand plus aucune énergie ne s’investit dans un besoin compulsif du genre : changer, améliorer, faire évoluer, vouloir, … cette énergie cesse naturellement. Elle arrête de s’investir quand l’évidence de ce non-sens se dévoile. Quand il est vu, clairement et lucidement vu, profondément réalisé que le bonheur n’est pas la conséquence d’un événement, d’une possession, d’un changement ou d’une acquisition, quand il est vu que rien ne pourra m’apporter ce bonheur, alors la recherche s’arrête.
C’est elle qui n’a plus de sens. Et, se vidant de son sens, elle laisse la beauté de la vie se dévoiler naturellement.
Tu ne vas jamais pouvoir t’éveiller à la présence, c’est une idée mentale fondée sur le même fonctionnement mental. La présence est déjà ce qui est là et c’est déjà ce que tu es, mais la spirale mentale dans laquelle tu es investie t’empêche de le voir et de le reconnaître.
Méditer, lire, jeûner, … dans une quelconque idée d’atteindre quelque chose, ne va pas te faire atteindre une autre destination que celle du mental et de son fonctionnement. Il n’y a rien de véritablement spirituel là-dedans. C’est lui qui devient spirituel ! Il passe d’un objectif professionnel, familial ou matériel, vers un objectif spirituel, c’est tout.
La paix ne peut pas se trouver dans l’atteinte d’un objectif, quel qu’il soit ! La paix c’est la fin de la recherche, la fin de l’intention d’atteindre un objectif.
C’est pour cette raison que je t’invite à rester avec ces émotions désagréables quand elles surviennent, car elles sont bien plus proches de la vérité que quoi que ce soit d’autre dans ta vie. Ces sensations ne sont que le reflet d’un mental qui est apeuré à l’idée qu’il va devoir rester avec une vie qui n’a désormais plus de sens, et pour lui qui ne peut fonctionner que de cette manière, c’est la mort assurée ! Il panique à l’idée de ne plus pouvoir se nourrir (énergétiquement) dans cette vie d’avant, car sans ça, sa survie est menacée.
Ton boulot, ta voiture, tes amis, ta famille, ton argent… tout ce que tu croyais pouvoir t’apporter le bonheur est vu comme inefficace. La croyance même dans le fait que toutes ces réussites pourraient t’apporter le bonheur, est en train de s’effondrer.
Alors, oui, cela est assez difficile à vivre. Tu vois tous ces efforts pour rien ! Mais, dans ces moments, aussi pénibles soient-ils, une grande porte s’ouvre et il ne faudrait qu’un pas pour que la vérité se dévoile. Il suffirait de ne pas chercher à rebondir, de ne pas chercher d’autres efforts à faire, de ne pas chercher d’autres réalisations à atteindre, y compris celles plus spirituelles.
Sans quoi, tu verras que de nouveau ton fonctionnement se remet en marche, simplement en changeant de direction, simplement en cherchant de nouveaux buts.
Sans quoi, tu referas les mêmes erreurs… De nouveau tu feras des efforts pour méditer, vivre dans le moment présent, faire des pratiques..
Et si tu es très sincère avec toi-même, tu pourrais voir, que de nouveau tu cherches quelque chose, un but à atteindre, un objectif, … qui s’appelle sans doute bonheur (ou éveil, paix, ou amour, … c’est pareil !)
Ce n’est pas toujours évident de saisir profondément ce que je tente de pointer tant bien que mal, mais j’espère de tout cœur que tu pourras le voir, car cela t’évitera bien des détours 🙂
Caroline Blanco